" Pour l'avoir vécu, je connais le parcours difficile qui attend les personnes fragilisées, voire endeuillées, pour faire valoir  leurs droits auprès des assureurs et des institutions.
Plutôt que de m'en indigner passivement, j'ai décidé d'agir."